Quand on veut, on peut !

L’Institut des politiques publiques (IPP) vise à promouvoir l’analyse et l’évaluation quantitatives des politiques publiques en s’appuyant sur les méthodes les plus récentes de la recherche en économie.

L’ IPP publie ce jour une étude sur l’impact des secteurs multi-collèges – dispositif expérimenté par la Ville et l’Académie de Paris depuis 2017 – sur la mixité sociale et sur les comportements d’évitement.

Ses conclusions sont claires : 

“Au-delà du cas parisien, les secteurs multi-collèges constituent une piste sérieuse pour favoriser la mixité sociale dans l’enseignement secondaire public lorsque, comme c’est le cas à Paris, la densité de population est suffisamment importante et le tissu urbain suffisamment diversifié pour que l’élargissement des secteurs de recrutement des collèges contribue au brassage social des publics scolaires”

Malheureusement, cette volonté n’est pas partagée dans toutes les agglomérations françaises dont certaines sont traversées par des frontières sociales – et d’origine –  très marquées au sein de leur espace urbain.

C’est la raison pour laquelle nous sommes plus que jamais déterminés à faire modifier la loi pour rendre obligatoire la prise en compte de la mixité sociale et d’origine dans la définition de la sectorisation et du choix des sites d’implantation des nouveaux collèges.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *