Asma, Ludo, Séverine, Rachida…

Les membres de No Ghetto viennent d’horizon divers, mais ils ont tous un point commun.

Ils ne veulent plus que les jeunes des banlieues populaires soit assignés à résidence dans des “collèges ghettos”.

C’est la raison de leur engagement et de leur soutien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *