La cour des comptes dit tout comme nous !

Dans son rapport présenté fin décembre 2020 sur l’évaluation de l’attractivité des quartiers prioritaires, on peut lire page 51 :

En matière d’éducation et d’offre scolaire, la carte scolaire est le principal dispositif prescripteur en matière d’affectation des élèves. Définie dans les années 1960 dans un contexte de forte croissance démographique, elle n’a pas été conçue pour être un levier de mixité et reproduit généralement l’image sociale du quartier, d’autant que dans tous les quartiers étudiés, les municipalités, en lien avec l’Éducation nationale, n’ont pas souhaité en modifier les contours pour qu’elle embrasse des quartiers aux caractéristiques différentes. Elle peut même conduire refermer le quartier sur lui-même.

Si la carte n’a pas été conçue pour être un levier de mixité, cela signifie, a contrario, qu’elle pourrait en être un !

Mesdames et Messieurs les parlementaires, il suffit que vous le décidiez : Changez la loi !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *